Couverts en argent : le cadeau original et idéal pour bébé!

Coffret Cuillere Fourchette Argent Massif

Couverts en argent : le cadeau original et idéal pour bébé!

Le problème se pose souvent pour un baptême. Trouver le présent à offrir. Mais il se pose aussi lors d’un d’un cadeau de Noël ou de naissance. 
Lorsqu’on souhaite respecter les traditions, certains cadeaux sont plutôt faits par les parrains et marraines, les grands-parents.
On sait que, bien souvent, la marraine offre à l’enfant une médaille de baptême, le parrain la chaîne en or. Les grands-parents offriront eux une timbale en argent, un rond de serviette.

Alors, si l’on ne fait pas partie de ce cercle restreint, ou que les cadeaux traditionnels ont déjà été choisis et que peut-on offrir au bébé ? 
Et si vous optiez tout simplement … pour des couverts en argent

La tradition des couverts de table en argent pour nouveau-né

On le sait (voir aussi notre article consacré, par exemple, aux timbales en argent) , cette tradition d’offrir des objets en argent massif achetés auprès des meilleurs orfèvres a été inaugurée d’abord dans les familles nobles. La bourgeoisie a ensuite pris le relais. 

Le parrain, souvent, offrait la cuillère en argent à son(sa) filleul(le) avec toujours la même intention de marquer que l’enfant était issu d’un milieu aisé. Souhaitant marquer, en quelque sorte, l’appartenance au bon côté de la société, ce cadeau était une façon d’invoquer pour le jeune enfant la poursuite à jamais de cette bonne fortune. 

Rappelons qu’il n’y a là, avec ces articles d’orfèvrerie, et notamment les couverts enfant en argent, aucune connotation religieuse. Simplement une façon symbolique de donner toutes ses chances à l’enfant à l’aube de sa vie. 
L’objet en soi n’est pas symbolique. Il doit être pratique, relever d’un usage courant et comporter de l’argent. L’argent, lui, en revanche, porte en effet avec lui beaucoup plus de symboles. 

La symbolique de l’argent et de l’argenterie

Le mot argent vient du latin argentum qui signifie blanc, éclatant, lumineux. Dans les temps anciens, il représentait la divinité de la Lune. Chez les Grecs, Séléné, la déesse de la pleine lune est aussi celle de la naissance (Luna chez les Romains). Elle est vêtue de robes argentées et mène un char en argent. 
D’autres déesses sont aussi associées à ce métal, les cultes de ces déesses étant à chaque fois fortement liés au blanc et la pureté. 
Chez les chrétiens, l’argent symbolise aussi la sagesse divine. Ce n’est donc pas un hasard s’il est si présent pour les cadeaux de bébé

L’argent est dans l’imaginaire collectif le numéro deux après l’or, tant en termes de valeur que de rareté. Enfin, il est souvent synonyme de modernité et d’élégance. 
Tout cet environnement symbolique explique que la tradition des cadeaux de naissance (façon de souhaiter longue vie) et des cadeaux de baptême se soit à ce point associée à l’argent. 
Il n’en reste pas moins vrai que la symbolique s’attache à tout ce qui ressemble à de l’argent, pas forcément à l’argent massif lui-même. 
On peut tout à fait faire le choix de respecter la tradition de l’argent, en optant pour des couverts en métal argenté, voire des couverts inox, pourvu que les objets choisis aient un petit côté rigolo… et une fonction précise. 

La cérémonie du repas de bébé

Dans le fait d’offrir des couverts au jeune petit prince ou à la jeune petite princesse, il y a en effet également tout un enjeu lié à l’alimentation. 

Il en va en effet de tout le cérémonial autour du repas de bébé. 
Généralement, à l’âge où l’on fait ce joli cadeau à bébé, pour une naissance, son baptême ou pour un cadeau de noël, il n’est pas en mesure de s’en servir. Il y a de fortes chances qu’il tète encore sa jeune maman ou la tétine de ses biberons. 

Mais d’ici à quelques mois, ses parents vont commencer à vouloir varier son alimentation. Fruits et légumes, viande, poisson et oeufs, produits laitiers seront introduits peu à peu dans ses repas. 
Lui offrir une vaisselle aux couleurs gourmandes et aux formes originales lui donnera alors vite envie de se débrouiller tout seul ! 

Choisir les couverts, c’est précisément choisir de contribuer à cette motivation. 

Voilà pourquoi on trouve aussi, à côté des couverts, les solutions telles que le coquetier, les gobelets, l’assiette à dessert, ou, isolément, la cuillère à dessert. 

Le temps de l’apprentissage 

Il va falloir pas mal de temps à l’enfant pour apprendre à se servir de tout cela. A 15 mois, disent les pédiatres, il tiendra sa tasse tout seul avec ses deux mains. 
Pour la tenir à une seule main, il faudra attendre 24 mois. 

C’est à 15 mois encore qu’il commencera à tenir sa petite cuillère d’une seule main, très maladroitement. A 18 mois, il mangera son repas avec… avec quelques dégâts collatéraux, notamment sur le bavoir. 

Vers 2 ans et demi, il commencera à maîtriser l’usage de la fourchette. Pour le couteau, il faudra attendre ses 4 ans, à condition de se contenter d’aliments faciles à couper. 

Et finalement, il se tiendra correctement à table avec ses couverts à l’âge respectable … de 6 ans ! 

Offrir des couverts pour bébé : une double intention

On le comprend donc, offrir des couverts enfants ou bébé, relève d’une double intention : 
• Célébrer la chance qu’a eu l’enfant de naître dans une bonne famille, au bon endroit et lui souhaiter qu’il demeure sous les auspices de la pureté, de la sagesse et à l’abri du besoin 
• L’accompagner dans ce qu’il va apprendre de plus difficile au 1er âge de la vie : se nourrir et le faire avec les bons gestes. 
Selon que l’on souhaite insister sur le premier ou le second point, on privilégiera la dimension traditionnelle avec sa dominante orfèvre. Ou la seconde dimension, en mettant l’accent sur l’idée originale et l’apport éducatif du cadeau bébé pour aider l’enfant à apprendre à manger. 

Pensez à personnaliser 

Autre point fort de ces objets : la possibilité d’en faire des cadeaux personnalisés. En gravant sur les manches le prénom du bébé, on y apporte une troisième dimension. 
Celle du cadeau que l’enfant s’appropriera, en souvenir d’un jour particulier. 

La gravure est une demande importante et fréquente que l’on nous fait pour les couverts en argent offerts aux jeunes enfants et aux bébés. 
Voir à ce sujet notre article sur les points auxquels il faut veiller lors d’une gravure

Ne pas oublier de l’expliquer

Il n’en reste pas moins vrai que le plus important dans le fait d’offrir un cadeau traditionnel reste le message que l’on transmet. 
Souvent, on oublie d’expliquer le pourquoi des choses. Les présents ont tendance à devenir de nos jours une sorte de surenchère commerciale de cases à cocher sur une liste de cadeaux. 
Rien n’est plus important, au fond, que de trouver l’occasion d’accompagner son geste de l’évocation du sens de la tradition associée à l’objet. 

Même si l’on essaie de faire en sorte, en outre, via les choix esthétiques, la gravure ou autre, de faire que le cadeau que l’’on offre soit aussi un cadeau original. 

On aura toujours alors face à soi, très à l’écoute, des parents ravis de (re)découvrir le sens de ces traditions et de comprendre, avec émotion, le message à la fois affectueux et symboliquement fort qui enveloppe l’objet lui-même. 

Et ceci, qu’il s’agisse de couverts en argent, comme ici, ou de tirelire, de gourmette bébé, de timbale, de médailles, de boîte à dents, de coffret de naissance, etc. Qu’il s’agisse de baptême religieux ou de baptême civil, d’anniversaire ou de cadeau de Noël.

Assurer, jour après jour, la petite chronique de ces messages puissants que portent les traditions de nos cadeaux est d’ailleurs la mission que la maison Aubry-Cadoret a confié à son blog, sur lequel vous lisez ces lignes.


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: