Cadeau nouveau-né : comment souhaiter longue vie
jeudi 20 septembre 2018

Cadeau nouveau-né : comment souhaiter longue vie



En fait, il y a deux façons de souhaiter “longue vie” dans notre culture : à la naissance de l’enfant ou chaque année, à l’occasion de son anniversaire. A priori, on se dit que c’est presque la même chose. La naissance est au fond l’anniversaire de l’année zéro. En réalité, les deux cadeaux que l’on fait alors souhaitent “longue vie” d’une façon très différente.


Longue vie au nouveau-né : l’avis de Bossuet


Le fait de souhaiter longue vie peut nous paraître l’évidence même. Qui n’a pas le réflexe de saturer ces deux mots de points d’exclamations sur son smartphone pour expédier un SMS en urgence dès l’annonce d’une nouvelle naissance ? Que peut-on dire d’autre à un nouveau-né ?
Il n’empêche que les penseurs classiques n’ont pas toujours regardé les choses de cette façon.

Ainsi Bossuet, dont il faut rappeler qu’il était évêque de Meaux, après avoir dit en substance, mais sans le détour par le SMS, ce qui a été exposé dans le paragraphe précédent, se contredisait aussitôt en citant Saint-Augustin “tout ce qui a une fin ne peut être long”.

La longue ou la courte vie sont effacées de la même façon par la mort. La longueur n’est pas le sujet.
Pourquoi souhaiter une longue vie si celle-ci doit être remplie, par exemple, par de mauvaises actions ?

Voilà pourquoi, écrivait Bossuet : “...une troisième maxime nous apprendra d’aimer la vie, non pour sa longueur mais pour son usage; et […] nous fera confesser qu’il n’est rien de plus dangereux qu’une longue vie, quand elle n’est remplie que de vaines entreprises, ou même d’actions criminelles; comme aussi il n’est rien de plus précieux, quand elle est utilement ménagée pour l’éternité.



La signification du cadeau de naissance


Ce petit détour par la vision chrétienne de ce souhait de la “longue vie” est intéressant. Il insiste sur le fait que le cadeau de naissance doit signifier quelque chose de plus fort que la longue vie. Nous ne sommes pas ici dans une histoire de quantité, mais bien dans une affaire de qualité.

Ce qui compte c’est que la vie soit longue au sens de l’infini. Qu’elle soit utilisée pour conquérir rien moins que …. l’éternité ! En agissant comme un bon chrétien.

C’est donc bien cela la différence entre un cadeau de naissance et un cadeau d’anniversaire.
Le cadeau de naissance est porteur d’une certaine façon de ce souhait d’éternité. Quand le cadeau d’anniversaire sera, lui, un cadeau qui marque les étapes vers celles-ci.

Il n’est donc pas finalement si étonnant que cela que le cadeau de naissance soit assez confondu, dans les rites et les usages, avec le cadeau de baptême.
Tous les deux disent au fond : ”bienvenue dans la communauté de ceux qui vivent pour conquérir l’éternité” .

Quel objet dit cela au mieux ? Vous avez le choix. Lisez notre article sur le sens que revêt le cadeau “médaille”, celui sur la signification du cadeau “timbale" ou celui sur 10 traditions de cadeaux de naissance dans le monde. Vous y trouverez des idées.


Dans l'islam aussi


De la même façon, chez les musulmans, le raisonnement est le même que chez Bossuet.
Dire à quelqu'un : « Qu'Allah t'accorde une longue vie » est une forme de transgression car c'est contraire à ce qu'Allah dit :
« Tout ce qui est sur la terre doit disparaître, seule subsistera La Face de ton Seigneur, plein de majesté et de noblesse. »

Les imams concluent en général en disant que nous ne devrions pas souhaiter de longue vie aux gens, parce qu'une longue vie peut être bonne comme mauvaise. On dira donc plutôt : « Qu'Allah vous accorde une longue vie d'obéissance à Lui ».



L’anniversaire : des origines egyptiennes


Les premiers anniversaires ont vu le jour en Egypte. Ils célèbrent la vie et la mort du dieu Osiris. Les pharaons les fêtaient non pas en mémoire de leur jour de naissance mais de celui du premier jour de leur règne.

La tradition du gâteau d’anniversaire avec des bougies proviendrait des Grecs. Ils déposaient des gâteaux ronds avec des bougies sur le Temple de la déesse Artémis. Les bougies, en revanche, n’avaient rien à voir avec le nombre des années. Elles symbolisaient la lumière et étaient l’occasion de formuler un vœu en soufflant les bougies. Exactement ce que l’on fait encore aujourd’hui : faire un vœu pour l’avenir, c’est toujours, en quelque sorte, souhaiter “longue vie”.


Mais la coutume la plus intéressante vient des Perses. Hérodote, au Ve siècle avant J.C., la décrit ainsi : « Un jour entre tous est marqué par des solennités particulières : c’est pour chacun son jour de naissance, écrit-il. Ce jour-là, ils pensent devoir servir un repas plus abondant que de coutume : les riches servent un boeuf, un cheval, un chameau, un âne rôtis au four tout entiers, les pauvres ont du menu bétail. »


L’anniversaire : un lien avec l’astrologie


Il faut dire que les Perses étaient férus d’astrologie. Et la naissance, en astrologie est la base de tout.

Les Grecs et des Romains pensaient de leur côté que chacun est entouré d’un esprit protecteur ( Daimôn) qui veille sur lui de sa naissance jusqu’à sa mort. Un esprit en lien avec le dieu dont l’anniversaire correspond au jour de naissance de l’individu. N'est-ce pas là la même idée que celle de l’astrologie, avec des dieux à la place des astres ?

Les Romains vont ainsi se mettre à fêter les anniversaires dès le premier siècle avant J.C. : une fête familiale où l’on remercie cet esprit qui accompagne l’individu au long de sa vie.

Avec le développement de la chrétienté, l’anniversaire est assimilé au culte de soi. C’est un péché d’orgueil. Seuls peuvent être fêtés Dieu et ses saints. L’individu se fond alors dans la communauté de l’Eglise, mais reste associé au saint dont il porte le prénom et qui est son “saint-patron” (voir la tradition d’offrir à la naissance ou au baptême une médaille en l’honneur d’un saint ou, plus couramment, de la vierge. Voir ici nos médailles).




La Renaissance fait renaître l’anniversaire


Ironie de l’Histoire : les pratiques de célébration de la naissance vont renaître … à la Renaissance !

“La Renaissance et le renouveau humaniste réhabilitèrent l’individu. La Réforme valorisa un rapport à Dieu plus personnel et le monde protestant, écartant les saints, renoua avec le rite de l’anniversaire, explique Régine Sirota, professeure à l’université Paris-Descartes dans son ouvrage “Les civilités de l’enfance contemporaine. L’anniversaire ou le déchiffrage d’une configuration” . Il réapparut dans les cours royales fêtant leur monarque puis s’étendit à l’aristocratie et aux couches aisées de la société.”

La suite est logique. La mode passe d’une cour à l’autre en Europe. Et les colons anglo-saxons qui émigrent aux Etats-Unis emportent cette coutume de fêter l’anniversaire qui prend alors outre-Atlantique une importance toute particulière. Cette coutume nous revient aujourd’hui à la puissance mille, grâce à la déferlante du marketing des grandes entreprises américaines.


Le modèle américain


Il n’est donc pas neutre de noter que l’intensité des célébrations d’anniversaire d'aujourd’hui est parfois en contradiction avec la façon dont nos traditions familiales.

“L'anniversaire est devenu un des rituels importants de célébration de l'enfance contemporaine, écrit encore Régine Sirotta. À cette présence s'oppose la discrétion des anniversaires d'antan, que la mémoire évoque dans l'ombre nostalgique des fêtes familiales”.

Autant la tradition anglo-saxone amplifiée par ce marketing des fêtes d’enfants célèbre l’individu en soi (“c’est son jour, entend-on"), autant la tradition latine célèbre le lien de l’individu avec cette aura divine qui à la fois protège et oblige. Il y a toujours un reste de “nous te souhaitons de vivre l’année qui vient en agissant conformément à tes valeurs et à tes engagements” (du baptême ou de la religion) dans le message de la fête d’anniversaire familiale traditionnelle.

Là où les nouveaux rituels célèbrent la quantité (nombreux cadeaux, nombreux amis, nombreuses années à vivre), la tradition familiale continue de célébrer la qualité.

A vous de choisir lequel des deux messages vous convient le mieux et le cadeau qui va avec.





 
Suivante >>
TOP